« Irréprochable » de Sébastien Marnier

002350.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

4,5/5


Synopsis

SDF et sans emploi depuis un an, Constance revient dans sa ville natale quand elle apprend qu’un poste se libère dans l’agence immobilière où elle a démarré sa carrière. Son ancien patron lui préfère une autre candidate plus belle, plus jeune et plus dynamique. Constance est prête à tout pour récupérer la place qu’elle estime être la sienne.

Critique

Premier film de Sébastien Marnier et franche réussite. Retour sur un thriller psychologique aux côtés d’une Marina Foïs paranoïaque.

Le film commence, le manque de rythme se fait rapidement sentir et l’incompréhension nous envahit. La question de l’ennuie se pose mais l’histoire nous rattrape progressivement. En fait, le montage est manié à l’image d’un puzzle où l’assemblage de ces scènes successives et sans signification prennent petit à petit un sens. Cette lourdeur de départ n’en devient qu’un élément de fluidité et d’enchaînement qui fait pénétrer le spectateur dans la sphère psychologique du personnage, en soif de vengeance et de culpabilité face à sa frustration sans issue.

Dans cette atmosphère de psychose et de paranoïa, le talent de Marina Foïs est une révélation brillante qui déboîte l’écran estival français. D’ailleurs, chaque personnage qu’il soit principal ou secondaire s’impose à sa manière. La participation de Benjamin Biolay peut paraître surprenante : Sa relation avec Constance n’ayant que peu de signification, elle permet pourtant une première chute qui construit parmi d’autres pièces la résultante de l’intrigue.

Le fauteuil de l’ancien bureau du personnage de Constance devient alors un trône inaccessible de jalousie. Le final laisse quelques instants mal à l’aise mais la chute est tellement bien amenée qu’on en reste ébahit, voir bouche-bée.
« Irréprochable » ou un thriller qui gagne à être connu se classant dans la lignée de ces « pépites » françaises irréprochables non-commerciales encore malheureusement inaperçues.

Bilan
Quand le film commence, on ne sait pas à quoi s’attendre. Quand il  s’arrête, on ne sait plus quoi dire. Irréprochable.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTINUEZ VOTRE LECTURE…

« Revoir Paris » de Alice Winocour

« Revoir Paris » de Alice Winocour

5/5 ! Synopsis A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu'elle n'a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu'elle ne se rappelle de l'évènement que par bribes, Mai décide d'enquêter dans sa mémoire pour...

« La Belle Epoque » de Nicolas Bedos

« La Belle Epoque » de Nicolas Bedos

5/5 ![Coup de ♥ Cinéphilion] Synopsis Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversé le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d'un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise...

« Les Invisibles » de Louis-Julien Petit

« Les Invisibles » de Louis-Julien Petit

4/5 [Coup de ♥ Cinéphilion] Synopsis Suite à une décision municipale, l'Envol, centre d'accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste plus que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s'occupent : falsifications,...