[César des Lycéens 2024] – « je verrai toujours vos visages » de Jeanne Herry

je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry - Affiche Film Cinéphilion

5/5 !

Coup de ❤


Synopsis

Depuis 2014, en France, la Justice Restaurative propose à des personnes victimes et auteurs d’infraction de dialoguer dans des dispositifs sécurisés, encadrés par des professionnels et des bénévoles. Sur leur parcours, il y a de la colère et de l’espoir, des silences et des mots, des alliances et des déchirements, des prises de conscience et de la confiance retrouvée… Et au bout du chemin, parfois, la réparation.

Critique

Engagée sans être politique, instructif sans être moralisateur, « je verrai toujours vos visages » est une frappante découverte. Tourné comme un documentaire, Jeanne Herry lève le voile sur les rouages de la Justice Restaurative avec poigne et réussite. Après l’exceptionnel « Pupille » en 2018, la réalisatrice nous remet une claque monumentale, à découvrir dès que possible !

je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry - Leïla Bekhti, Miou-Miou & Gilles Lellouche dans le rôle de victimes traumatisées dans un groupe d'échanges et de paroles

Un titre à double sens

« je verrai toujours vos visages » porte un titre symbolique à double sens. Premièrement, il y a le versant traumatique, là où les visages des agresseurs marquent au fer rouge la mémoire des victimes.

Puis il y a ce versant positif, qui va prendre forme au fur et à mesure du film. Dans une démarche d’échanges, chacun va retenir les visages des uns et des autres grâce à des rencontres basées sur l’aide, le conseil et la reconstruction collective.

je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry - Birane Ba & Dali Benssalah dans le rôle de détenus repentis

Humaniser l’œil judiciaire

Le film présente est un processus particulier qui se détache de toute de la Justice pénale et administrative. Une condamnation ou une amende prend en compte le délit sur la papier, mais ne répare pas pour autant les séquelles traumatiques d’une agression, d’un braquage ou d’un cambriolage.

Punir les actes sans accompagnement, ni aide aux victimes, c’est au cœur de cette carence qu’est née la Justice Restaurative. Processus globalement méconnue du grand public, cette façon inédite d’humaniser l’œil judiciaire vise à réparer les dommages psychologiques d’un préjudice.

Ces rencontres confidentielles ont plusieurs objectifs : Réparer les victimes avant-tout, mais aussi aider les auteurs à prendre conscience de leurs erreurs. L’ultime espoir de ces échanges est que les visages raisonnent dans les esprits des condamnés pour leur créer une empathie et surtout, ne pas réitérer. Un face-à-face direct entre la violence d’un côté, et ses dégâts de l’autre.

je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry - Gilles Lellouche au somment de son art, comme toujours, en tant que Grégoire, une victime de braquage marquée

Le cercle intime d’une médiatrice

« je verrai toujours vos visages », ce sont deux histoires dans un seul et même film. D’un côté, il y a ce groupe de paroles, tandis que de l’autre, il y a une expérience plus individuelle, dans laquelle se prépare une délicate confrontation entre une sœur, et son demi-frère, condamné pour l’avoir violée.

Ce récit parallèle permet de s’immiscer dans le cercle intime d’une médiatrice, et de comprendre les sensibilités à ne pas négliger pour élaborer un tel entretien. Empathie, neutralité, imprégnée dans un rôle délicat, l’actrice Elodie Bouchez maintient avec talent une distance bipartite entre la victime, et le repris de justice, qu’elle voit chacun séparément.

je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry - Le retour d'Adèle Exarchopoulos à l'écran aux côtés de l'admirable Elodie Bouchez

La puissance de l’écoute

Recevoir, entendre, accompagner… Grâce au pouvoir des mots et à la puissance de l’écoute, « je verrai toujours vos visages » trouve sa force dans des dialogues solides, mais surtout vrais ! Inspirés de réels conversations vécues ou entendues, voilà enfin un film lumineux, qui montre comment faire parler ensemble, des gens qui se détestent ou que tout oppose.

Face à tant de violences, et prenant en compte des mots parfois compliqués, la réalisatrice a soigneusement intégrée des sortes de « pauses ». A l’image des films d’horreur qui échelonnent leurs attaques, il y a des moments drôles, parsemés de petites blagues, qui permettent de timidement relâcher la pression.

je verrai toujours vos visages de Jeanne Herry - Suliane Brahim & Jean-Pierre Darroussin dans le rôle neutre et délicat de médiateurs sociaux

Brillant, réparateur, « je verrai toujours vos visages » rayonne de perfections en tout point et redonne espoir en l’être humain. De ses dialogues soignés jusqu’à la performance d’un casting au sommet, l’engagement social de fond est encouragé par de fabuleuses qualités. Fluide, clair et justement dosé, il ne serait pas étonnant que ce chef d’œuvre d’utilité publique soit d’ores et déjà en route sur le tracé des récompenses… Vers les Césars 2024 ?! On l’espère fortement !

[Bande-annonce – je verrai toujours vos visages]

0 commentaires

CONTINUEZ VOTRE LECTURE…

« Vermines » – Les araignées, nouvelles stars de l’horreur

« Vermines » – Les araignées, nouvelles stars de l’horreur

5/5 ! A ne pas manquer ! 📽️ Synopsis Face à une invasion d'araignées, les habitants d'un immeuble vont devoir survivre. Critique En ce début d'année, "Vermines" émerge comme le nouveau phénomène du cinéma français. Ce survival en huis clos promet de vous faire frémir...

« L’Arche de Noé » – Le Refuge de Valérie Lemercier

« L’Arche de Noé » – Le Refuge de Valérie Lemercier

4/5 Coup de ❤ Synopsis Une association accueille des jeunes LGBT mis à la rue par leurs familles. Derrière l’apparente comédie, les excès, l’envie de s'affirmer, se cachent des vies brisées. Tous ont cette furieuse envie d’exister, de trouver leur place dans la...