« L’Arche de Noé » – Le Refuge de Valérie Lemercier

L'Arche de Noé de Bryan Marciano - Affiche Film Cinéphilion

4/5

Coup de


Synopsis

Une association accueille des jeunes LGBT mis à la rue par leurs familles. Derrière l’apparente comédie, les excès, l’envie de s’affirmer, se cachent des vies brisées. Tous ont cette furieuse envie d’exister, de trouver leur place dans la société. Ici, ils ont six mois, pour trouver un travail, un logement et s’accepter comme ils sont. Une course contre la montre durant laquelle Noëlle, qui dirige l’association et Alex, qui l’aide dans sa mission, sont également renvoyés à leurs propres failles et s’interrogent sur leurs motivations à aider les autres.

Critique

Ce premier long-métrage de Bryan Marciano rend un hommage évident à l’association LGBT « Le Refuge ». À l’image du film « Les Invisibles » sorti en 2018, « L’Arche de Noé est un docu-fiction social d’une puissance ahurissante, tirant son inspiration de témoignages authentiques.

L'Arche de Noé de Bryan Marciano - Le film s'inspire de véritables témoignages de personnes LGBT dont des transsexuels rejetés et reccueillis par l'association le Refuge

La représentation de toutes les classes sociales

Dès le départ, c’est la représentation de toutes les classes sociales qui est frappante. Avec une telle diversité, le film montre que les personnes LGBT sont des individus ordinaires, avec leurs singularités et leurs différences.

Parmi les victimes, le film met en scène une personne souffrant de dépendance affective, des profils issus d’une diversité ethnique et culturelle marquée par une éducation religieuse, un mineur, et même un adolescent issu d’une famille catholique traditionnelle, dont l’avenir lui semblait pourtant prometteur.

« L’Arche de Noé » illustre ainsi que le rejet familial en raison de l’orientation sexuelle peut toucher n’importe qui.

L'Arche de Noé de Bryan Marciano - Toutes les classes sociales y sont représentées dont ce mineur interprété par Victor Mermaz avec Finnegan Oldfield à ses côtés

Une présidente engagée corps et âme

Valérie Lemercier incarne Noëlle, une présidente d’association engagée corps et âme. Tiraillée par une urgence perpétuelle, elle cherche sans relâche des solutions simples et rapides. Comme lorsqu’elle part récupérer les invendus des supermarchés, des fonds pour la structure, ou qu’elle obtient des contrats de travail pour ses poulains.

L’énergie débordante de cette actrice correspond parfaitement à son personnage. Rejetant les émotions et l’empathie, elle privilégie l’action. Elle insiste sur la nécessité de mettre ses émotions de côté pour se concentrer sur l’essentiel : la réintégration de ces jeunes dans la société.

L'Arche de Noé de Bryan Marciano - Valérie Lemercier alias Noëlle en Présidente d'association engagé qui privilégie l'action plutôt que l'empathie

Les bienfaits de l’éducation civique

Alex, interprété par Finnegan Oldfield, est intéressant pour la narration car il arrive comme un intrus dans cette association. Condamné à des travaux d’intérêt général, il incarne notre regard de spectateur, étranger à cet univers. On va alors découvrir cet environnement à travers ses expériences, notamment ses erreurs, que nous aurions pu commettre à sa place. En particulier de fausses promesses dévastatrices…

Bien qu’au départ, le jeune homme ne se pense pas être à sa place, il finit par s’investir progressivement. Le film édulcore cette facette judiciaire de la société où des jeunes, contraints à s’engager sous forme de sanction pénale, finissent par trouver un sens à leur quotidien.

L'Arche de Noé de Bryan Marciano - Finnegan Oldfiled alias Alex condamné à des heures de travaux d'intérêt général va trouver un sens à son action

Un titre hautement significatif

Bien que cela soit explicite, le titre « L’Arche de Noé » prend toute sa signification dans la toute dernière scène du film, lors du spectacle organisé par l’association.

Il s’agit bien entendu d’une des histoires les plus connues de l’Ancien Testament de la Bible. Le film utilise cette référence universelle pour métaphoriser l’association. Tout comme l’arche a recueilli une diversité d’animaux pour les sauver du déluge, l’association accueille et accompagne une variété de profils LGBT+ rejetée par leurs proches, pour les réintégrer dans la société.

L'Arche de Noé de Bryan Marciano - Un titre significatif pour un docu-fiction social hautement engagé

« L’Arche de Noé » est un film saisissant qui nous embarque et dont on ne ressort pas indemne. C’est une véritable réussite, sans prétention d’une quelconque moralité. Sobre, juste, le métrage se contente simplement de témoigner des faits vécus, avec une résonance émotionnelle brillante.

[Bande-annonce – L’Arche de Noé]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTINUEZ VOTRE LECTURE…

« Fête de Famille » de Cédric Kahn

« Fête de Famille » de Cédric Kahn

5/5 ! Coup de ❤️ Synopsis "Aujourd’hui c'est mon anniversaire et j'aimerais qu'on ne parle que de choses joyeuses." Andréa ne sait pas encore que l'arrivée « surprise » de sa fille aînée, Claire, disparue depuis 3 ans, va bouleverser le programme... Critique La...

« Pas de vagues » de Teddy Lussi-Modeste

« Pas de vagues » de Teddy Lussi-Modeste

5/5 ! Synopsis Julien est professeur au collège. Jeune et volontaire, il essaie de créer du lien avec sa classe en prenant sous son aile quelques élèves, dont la timide Leslie. Ce traitement de faveur est mal perçu par certains camarades qui prêtent au professeur...

« Heureux Gagnants » – Du jackpot au cauchemar

« Heureux Gagnants » – Du jackpot au cauchemar

4/5 Coup de ❤️ ! Synopsis 1 chance sur 19 millions. Plus de probabilité d’être frappé par une météorite que de gagner au loto. Pour nos heureux gagnants, le rêve va rapidement se transformer en cauchemar. Leur vie va voler en éclat dans un spectaculaire feu...