« Vermines » – Les araignées, nouvelles stars de l’horreur

Vermines de Sébastien Vanicek - Affiche film Cinéphilion

5/5 ! A ne pas manquer ! 📽️


Synopsis

Face à une invasion d’araignées, les habitants d’un immeuble vont devoir survivre.

Critique

En ce début d’année, « Vermines » émerge comme le nouveau phénomène du cinéma français. Ce survival en huis clos promet de vous faire frémir et de vous démanger au point de vous rendre arachnophobe.

À l’image de la saga « REC » revisitée sur huit pattes, ce film signé Sébastien Vaniček est une expérience de pur divertissement d’une modernité saisissante. Entre rires et de frissons, cette œuvre d’art à la française se présente comme l’archétype du film parfait à absolument voir en 2024.

Vermines de Sébastien Vanicek - Lisa Nyarko, incroyable dans ce Survival à huit clos

Dépoussiérer le genre

Le défi premier auquel « Vermines » était confronté était de balayer toutes les idées préconçues souvent associées aux films d’attaques d’animaux. Entre les séries B et les gros nanars, le genre a souffert des clichés les plus ridicules qui soient.

L’exemple le plus emblématique est « Arac Attack » sorti dans les années 2000, l’un des films d’araignées les plus célèbres. Les années ont transformés ce goofy movie en une œuvre désormais bien plus comique qu’effrayante.

Pour rompre avec ce passé encombré de stéréotypes, le réalisateur a délibérément évité de choisir une espèce tropicale, comme la mygale, bien trop caricaturale. Il a opté pour l’espèce d’araignée occidentale la plus commune. Cette décision visait à insuffler une sensation de réalisme au film.

Vermines de Sébastien Vanicek - Jérôme Niel, Théo Christine

Un tournage des plus intenses

Le tournage de « Vermines » s’est avéré être une expérience particulièrement éprouvante. Sur une période de 30 jours, l’équipe a été confinée dans un bâtiment. Le film étant un survival à huit clos, l’idée était d’accentuer un effet claustrophobique auprès des équipes.

Le choix des Arènes de Picasso à Noisy-Le-Grand en guise de décor ajoute une dimension urbaine très proche de la réalité. Combinée à un sentiment de survie et d’urgence, cette atmosphère rappelle étroitement les films de banlieue tels que « Bac Nord » ou « Les Misérables », surplombé par une tension permanente.

C’est dans cet esprit d’intensité que les acteurs ont abordé le tournage. Les personnages évoluent constamment dans un état de nervosité extrême, exprimant des états émotionnels puissants.

Vermines de Sébastien Vanicek - Sofia Lesaffre, Jérôme Niel, Théo Christine, Finnegan Oldfield, Lisa Nyarko

Jouer sur les idées reçues

« Vermines » s’attelle à métamorphoser l’araignée familière de nos foyers en un monstre terrifiant. Pour accomplir cette transformation, Sébastien Vaniček a minutieusement consulté de nombreux arachnophobes afin de comprendre les origines de leur phobie. Il s’est avéré que les pattes revenaient fréquemment dans leurs retours, conduisant à la décision audacieuse de surdimensionner les pattes de ces créatures pour le film.

Parallèlement, « Vermines » exploite habilement les légendes urbaines les plus susceptibles de titiller nos peurs. Il s’appuie, par exemple, sur l’idée répandue selon laquelle certaines espèces prolifèrent de manière exponentielle une fois écrasées.

Mais le film ne s’arrête pas là et va jusqu’à scénariser ses araignées déposant leurs œufs à l’intérieur du crâne de leurs proies, créant un climat terriblement anxiogène !

Vermines de Sébastien Vanicek - Pour accentuer les peurs, le film joue sur les pires idées reçues sur les araignées

Un message percutant sur les banlieues

En toile de fond, la portée sociale de « Vermines » est claire. À travers une mise en abîme sociale, le film narre l’histoire d’araignées arrachées à leur habitat naturel dans le désert du Maghreb. Enfermées dans des boîtes, elles vont ensuite déclencher une invasion incontrôlable dans un endroit qui n’est pas le leur, soulevant un question cruciale : Ces araignées sont-elles véritablement responsables, ou bien les véritables coupables sont-ils ceux qui les ont retirer de leur environnement pour les amener ici ?

Un parallèle philosophique, presque politique, émerge. Dès le titre, la symbolique « Vermines » révèle l’intolérance et la peur de l’autre. Le film délivre un message percutant sur la réalité des banlieues et la vie des jeunes qui y résident.

Il est cependant essentiel de noter que « Vermines » aspire à être divertissant sans revendiquer d’engagement politique. Le réalisateur et les acteurs partagent la convivialité de ces microcosmes, mettant en avant l’entraide et le soutien mutuel.

Vermines de Sébastien Vanicek - Dur dur de se remettre de ce film exceptionnel d'attaque d'araignées dans une banlieue française

Dur dur de s’en remettre…

Dur de se remettre de « Vermines » une fois sorti de la salle, tant les sensations sont saisissantes. La bande-son relève du virtuose, les images sont impressionnantes, et les acteurs livrent des performances sensationnelles. Bien sûr, les araignées nous traumatisent et nous restent en tête. Mais ce qui rend ce film majestueux, c’est le choix astucieux de mettre en scène une banlieue française, véhiculant un message d’une grande actualité.

On vous l’assure : Après visionnage, le film résonne dans votre esprit, créant ce besoin impérieux de le revoir une seconde fois.

D’ores et déjà une référence, « Vermines » se distingue comme un film coup de poing, une réussite sans faille sur laquelle il est facile de parier. A l’heure où les États-Unis enchainent les films d’horreur miteux, « Vermines » vient terrasser le box-office et son exportation en outre-Atlantique sera un succès piquant à coup sûr !

[Bande-annonce – Vermines]

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTINUEZ VOTRE LECTURE…

« Fête de Famille » de Cédric Kahn

« Fête de Famille » de Cédric Kahn

5/5 ! Coup de ❤️ Synopsis "Aujourd’hui c'est mon anniversaire et j'aimerais qu'on ne parle que de choses joyeuses." Andréa ne sait pas encore que l'arrivée « surprise » de sa fille aînée, Claire, disparue depuis 3 ans, va bouleverser le programme... Critique La...

« Pas de vagues » de Teddy Lussi-Modeste

« Pas de vagues » de Teddy Lussi-Modeste

5/5 ! Synopsis Julien est professeur au collège. Jeune et volontaire, il essaie de créer du lien avec sa classe en prenant sous son aile quelques élèves, dont la timide Leslie. Ce traitement de faveur est mal perçu par certains camarades qui prêtent au professeur...

« Heureux Gagnants » – Du jackpot au cauchemar

« Heureux Gagnants » – Du jackpot au cauchemar

4/5 Coup de ❤️ ! Synopsis 1 chance sur 19 millions. Plus de probabilité d’être frappé par une météorite que de gagner au loto. Pour nos heureux gagnants, le rêve va rapidement se transformer en cauchemar. Leur vie va voler en éclat dans un spectaculaire feu...