« It Comes At Night » de Trey Edward Shults

5/5 !


Synopsis

Alors que le monde est en proie à une menace sanitaire terrifiante, un homme vit reclus dans une propriété isolée avec sa femme et son fils. Quand une famille aux abois refuge dans sa propre maison, le fragile équilibre qu’il a mis en place est soudain bouleversé.

Critique

Un thriller aussi brillant qu’inattendu, « It Comes At Night » souffre malheureusement d’une erreur de positionnement marketing. Non, non, pas de sursaut, pas de gore, juste une surprenante imprégnation psychologique.

Pour commencer, il est important de comprendre qu’il ne s’agit pas d’un film d’horreur et d’épouvante aux stéréotypes commerciaux, trash avec un monstre, un tueur ou des fantômes. Non. Le récit est un véritable thriller qui puise une angoisse graduelle avec des aphorismes rationnels sur la volonté de protéger les siens, le sens des priorités et de la famille et surtout, sur le rapport aux autres.

Trey Edward Shults confronte ces valeurs pleines d’humanité à un récit qui se veut ouvertement anticipatif : Le thème du virus mortel en pleine anéantissement de notre civilisation. A contrario d’un séisme sanitaire mondial, le spectateur se retrouve isolé dans un huit clos spatial se limitant au chalet familial jusqu’à la forêt qui l’entoure.

Faire intervenir un élément extérieur va permettre d’amener au film un développement sur la réflexion première telle que la crainte de l’autre et ses intentions. Sans vous en dire plus, l’avancée du métrage amène à une interrogation précise : Qu’est-on prêt à faire pour se raccrocher à la vie ?

Quelques scènes angoissantes, l’écriture joue une instabilité émotionnelle intelligemment amenée où chacun s’y perd entre rêves et réalité. Un double jeu s’entreprend sans véritable réponses sur tous les sujets, le but étant de laisser des traces inachevées pour appuyer sur un marquage psychologique ensuite… Pari réussi poussant à l’introspection et au discernement une fois sorti de la salle !

Le réalisateur a déclaré que « Ce film fait échos à ma peur de l’avenir ». Un avenir résumé selon une incertitude imagée par la nuit, le noir et l’inconnu.

Bilan
Psychologiquement pénétrant. Rares sont les films du genre… Pari gagné !

1 Commentaire

  1. MarionRusty

    C’est vrai que le film a été mal vendu, peut-être que c’est une des raisons qui fait que je n’ai pas accroché malgré quelques idées intéressantes, de bons acteurs et une mise en scène soignée.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CONTINUEZ VOTRE LECTURE…

« L’Origine du Mal » – Une pépite à la gloire du matriarcat

« L’Origine du Mal » – Une pépite à la gloire du matriarcat

4/5 Synopsis Dans une luxueuse villa en bord de mer, une jeune femme modeste retrouve une étrange famille : un père inconnu et très riche, son épouse fantasque, sa fille, une femme d’affaires ambitieuse, une ado rebelle ainsi qu’une inquiétante servante. Quelqu’un...

« Revoir Paris » de Alice Winocour

« Revoir Paris » de Alice Winocour

5/5 ! Synopsis A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu'elle n'a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu'elle ne se rappelle de l'évènement que par bribes, Mai décide d'enquêter dans sa mémoire pour...

« La Belle Epoque » de Nicolas Bedos

« La Belle Epoque » de Nicolas Bedos

5/5 ![Coup de ♥ Cinéphilion] Synopsis Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversé le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d'un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise...